Quelques réponses à propos de la baisse des cotisations à la caisse de pension de la fonction publique du canton de Neuchâtel

de: Marie Métrailler

Vous avez été plusieurs à nous poser des questions sur les effets de la récente décision de baisser les cotisations à la caisse de pension. Nous y répondons dans l’article ci-dessous.

Voici quelques réponses aux questions que vous nous avez posé ces dernières semaines. En revanche, nous ne pouvons pas répondre aux questions concernant votre situation personnelle. Elles doivent être directement posées à la caisse. C'est le personnel de la caisse qui est seul habilité à répondre à vos questions lors d’entretiens individuels.

N’hésitez surtout pas à les contacter via leur site internet


Quels sont les effets directs de la baisse de cotisations sur les personnes qui touchent une rente aujourd’hui ?

Aucun effet puisque seules les personnes qui cotisent, soit les assuré-e-s actifs-ves, sont concerné-e-s. Au moment du départ à la retraite, le capital est assuré pour l’ensemble de la retraite. Les rentes pourraient seulement être affectées par l’indice des prix à la consommation (IPC), mais ce cas doit être décidé par le Conseil d’administration (par exemple en cas d’inflation).

Est-ce que je peux savoir aujourd’hui si ma rente future sera affectée par cette baisse des cotisations ?

Aujourd’hui on ne peut pas répondre à cette question, mais le risque existe. Pour rappel, ce qui est déterminant c’est le capital au moment du départ à la retraite. La baisse des cotisations affecte sur le long terme ce capital, mais ce n’est pas l’unique facteur puisque le capital de l’assuré·e est complété par des intérêts qui peuvent contribuer à augmenter substantiellement ce capital. (Des intérêts dont les taux sont décidés par le Conseil d’administration).

La caisse propose un plan d’Épargne complémentaire « Épargne+ » afin d’investir cette économie de cotisations. Est-ce que j’ai avantage à accepter cette offre ?

Libre à chacune et chacun d’épargner ce montant ou d’en bénéficier immédiatement. Cela étant dit, la réalisation d’une épargne au sein même du 2e pilier comme proposé par le plan « Épargne+ » plutôt que dans une épargne individuelle de type 3e pilier rapporte davantage. En effet, cet argent est placé dans la fortune globale de la caisse qui bénéficie de bonnes conditions de rendements. Ce montant annuel ainsi épargné peut être déduit fiscalement jusqu'à concurrence de CHF 6'883.- (idem pour le 3e pilier).