Mobilisation des secteurs santé et social le 6 décembre prochain

de: Marie Métrailler

Malgré le dépôt de la pétition du secteur du social et les nombreuses demandes du secteur de la santé pour entrer en dialogue avec le Conseil d'État, ce dernier continue de faire la sourde oreille concernant l'indexation des salaires ! Le SSP se mobilise le 6 décembre dès 12h00 dans la cour du château !

Retour sur la mobilisation du secteur social marquée par le mépris des conseillères d’État

Plus de 300 personnes se sont réunies hier pour déposer la pétition lancée quelques mois plutôt qui a récolté 1437 signatures ! Soit plus de 80% du personnel soumis à la CCT ES. Un signal fort en direction des autorités politiques que le personnel souhaitait transmettre aux conseillères d’État qui étaient invitées à réceptionner les signatures à l’issue de deux prises de parole. Mais voilà au bout de quatre minutes, les conseillères d’État ont quitté la cour pour rentrer au chaud méprisant ainsi le personnel qui donne son temps pour combler les effectifs manquants, les collègues malades non remplacés, etc…

Ce mépris des s’est poursuivi au sein de la séance qui a suivi puisque les conseillères d’État ont annoncé :

  • Une non-entrée en matière du Conseil d’État sur l’octroi des moyens financiers nécessaires à l’application de la CCT dans l’ensemble des fondations. De plus, il refuse d’octroyer l’IPC aux employé-e-s du secteur du social alors même que depuis 40 ce même personnel a toujours eu son salaire adapter à la hausse ou à la baisse (inflation/déflation) au même titre que le reste de la fonction publique.
  • Que le Conseil d’État ne souhaite plus dialoguer avec les membres de la faitière puisqu’il souhaite mettre en place des discussions dès janvier, mais uniquement avec les présidences des conseils de fondation ! Le Conseil d’État exclut donc les représentant.e.s des employés des futures négociations. C’est inacceptable !

Cette position marque une fois de plus la déresponsabilise de l’État de son rôle et plus largement un affaiblissement des services publics ! Il délègue aux établissements des missions tout en ne garnissant pas les financements nécessaires.

Le secteur de la santé aussi mobilisé

Le 1er novembre 2022, lors de la séance de négociation ordinaire de la Convention collective de travail CCT santé 21, les organisations syndicales et professionnelles représentant les personnels des institutions sanitaires ont été informées que l’indexation des salaires conforme aux dispositions de la CCT dépendait d’un financement cantonal.

L’indexation pour garantir le maintien des revenus actuels devrait être de + 3,51 % au 1er janvier 2023. Pour rappel, le canton annonce un renchérissement de 2 % pour son personnel.

Les employeurs ont affirmé ne disposer d’aucun moyen financier pour remplir leurs obligations conventionnelles. Ils ont déclaré que l’autorité cantonale refusait d’inclure dans l’enveloppe budgétaire un montant permettant d’augmenter les salaires du personnel du secteur de la santé parapublique.

Cette situation est particulièrement alarmante : la pénurie de personnel a atteint un niveau historique, les départs et les absences maladie de personnels sont en nette augmentation, dans tous les secteurs. Cette situation n’est pas sans conséquence sur la qualité des soins et la sécurité des patients ; elle pèse lourdement sur la santé de celles et ceux qui luttent pour maintenir un service public de qualité. Pour nos organisations syndicales, le refus d’indexation des salaires dans ce contexte n’est simplement pas envisageable.

Le 2 novembre 2023, les organisations syndicales et professionnelles ont demandé un entretien avec le Conseil d’État afin d’obtenir des informations sur le positionnement de l’autorité cantonale. Aucune réponse n’a été donnée à cette requête.

Mobilisation le 6 décembre prochain

Ce comportement des autorités politiques nous donne un signal clair ! Nous ne sommes pas près d’être entendus ! C’est pourquoi notre présence le 6 décembre prochain, date du vote du budget au Grand Conseil est crucial ! Nous organisons un rassemblement à 12h00 puis deux piquets syndicaux le premier de 12h00 à 14h00 et le second de 17h à 19h pour permettre au plus grand nombre de personnes de passer nous apporter leur soutien.

Tract a télécharger ICI


Downloads
01.12.2022 Appel mobilisation du 6 décembre PDF (359,5 kB)