Administration cantonale

La section administration cantonale se bat pour la défense et l'amélioration des conditions de travail de la fonction publique neuchâteloise ainsi que pour des services publics de qualité.

Depuis plusieurs années, les services publics et les acquis de tou-te-s les travailleur-euses sont remis en question. Conséquences: les conditions de travail se dégradent, le pouvoir d'achat piétine, les inégalités se creusent et les services publics sont menacés, voire démantelés.

Cette offensive n'a pas épargné le secteur des administrations publiques. Dans tous les cantons, et tout particulièrement dans le canton de Neuchâtel, ce secteur a été l'objet de divers programmes d'économies. Cela a engendré une dégradation généralisée des conditions de travail et la remise en cause de la qualité des prestations aux usagers-ères.

Pour faire face à ces différentes attaques, il est nécessaire de s'organiser au niveau syndical.

Les autorités politiques n'ont souvent qu'un mot à la bouche: réduire les coûts. Le SSP s'oppose à cette politique. Nous refusons que les service public, dont l'objectif est de garantir à tou-te-s un accès à des prestations de qualité, soit sacrifié sur l'autel de la rentabilité et du profit.

Le SSP défend les services publics. Les administrations publiques doivent être au service de la population.

Dans les administrations publiques, la charge de travail ne cesse d'augmenter. Des réogranisations et des mesures d'économies contribuent à accroître la pression sur les collaborateurs-trices, dégradant ainsi très souvent le climat de travail. Or, pour qu'une administration puisse être efficace et proche des usagers-ères, il faut des postes de travail intéressants, un droit de participation à l'organisation de la marche du service et des possibilités d'avancement professionnel tant pour les femmes que pour les hommes. Le SSP s'engage pour réaliser ces objectifs.

Ainsi, la section administration cantonale du SSP-RN:

  • Se bat pour défendre les conditions de travail : il négocie avec l’État les salaires (échelon, IPC), les questions liées aux conditions de travail (aménagement du temps de travail, etc.), à l’égalité femmes-hommes, etc.
  • Fait des propositions pour améliorer les conditions de travail, notamment en matière de conciliation vie professionnelle - vie privée (congés de maternité, d’allaitement, pour proche aidant, etc.).
    Cela peut passer par des négociations avec l’État ou par le lancement de propositions au niveau politique (motion populaire, initiative, pétition, etc.)
  • Apporte une aide personnalisée à ses membres pour les questions individuelles, également sur le plan juridique
  • Défend les membres de manière collective en cas de difficultés au sein d'un office, service, etc.