Actualité dans le secteur social

Le SSP défend le personnel des établissements soumis à la CCT ES.

© Eric Roset

Assemblée générale mardi 25 octobre à 19h00

Le 21 septembre nous lancions une péition "Pour une revalorisation des métiers du social". Après un mois de récolte de signatures il nous faut nous coordonner pour remettre cette pétition aux autorités politiques.

Nous avons besoin de votre présence le mardi 25 octobre prochain au café du Grand-Pont à La Chaux-de-Fonds. Vous trouvrez ici l'invitation à afficher sur vos lieux de travail ==> ICI

Rappelons qu'en septembre également le personnel soumis à la CCT-és apprenait le désengagement de l’Etat envers les partenaires sociaux signataires de la convention collective. L’Etat de Neuchâtel partenaire financier des établissements spécialisés, ne prendra pas en compte les surcoûts dans les prochains budgets des institutions, qui sont pourtant indispensables pour pouvoir respecter les dispositions nécessaires et très raisonnables du cadre de la CCT-ÉS. En plus les salaires de tous les employés de cette branche ne vont pas être augmentés, alors que le coût de la vie augmente d’environ 3.5 %, nos primes maladies vont aussi augmenter de 9% et la TVA de 0.2%

C'est pourquoi il est temps d’agir ! Soyons unis ! Participez à cette séance

Lancement de la pétition "Pour une revalorisation des métiers du social"

La prise en charge des personnes nécessitant un soutien social pour des professionnel-les relève des devoirs de l’Etat. Cependant, dans les établissements spécialisés du canton, nous sommes confrontés depuis plusieurs années aux restrictions budgétaires étatiques qui nous obligent à faire toujours plus avec moins de moyens, péjorant ainsi nos conditions de travail et la prise en charge des bénéficiaires (sous dotation du personnel, non-remplacement des personnes absentes, horaires de plus en plus lourds ou encore report du financement des formations sur les salarié-es).

Dernier exemple en date, alors que le plein salaire des ES en classe 08 et l’amélioration salariale des promotions internes depuis 2008 devaient entrer en vigueur en 2023, la Commission faîtière nous annonce que certaines des institutions, par manque de moyens, ne pourront pas tenir leur engagement pourtant négocié dans le cadre de la CCT ! Par ailleurs, nombreux et nombreuses d’entre nous n’ont encore aucune garantie sur l’indexation de nos salaires alors que le coût de la vie augmente.

C’est pourquoi par le biais des syndicats et associations professionnelles, nous, collègues du secteur social, collègues d’établissements spécialisés, nous lançons un appel à nos autorités politiques par le biais d’une pétition demandant plus de moyens pour revaloriser le travail que nous effectuons ! Pour lancer un signal fort nous avons besoin de vos signatures !

Il est temps d’agir ! Signez la pétition et faites-la signer par vos collègues pour un signal fort auprès de nos autorités politiques !

Téléchargez ici la pétition à faire signer à vos collègues